lundi 19 septembre 2016

San Juan Capistrano : un cafe avant l'embarquement ?


Hidden House Coffee. La maison de café qui est cachée. C'est un joli café qui sert du café et de la pâtisserie. Les arômes sont magnifiques, même autour des tables en plein air. On peut s'asseoir à l'ombre des grands vieux arbres. Peut-être quelques-uns des buissons seront en fleur. 

Mais pourquoi est-il dit, dans son nom, que le café est caché?

La rue la plus ancienne et la plus historique dans la ville de San Juan Capistrano, rue Los Rios, est calme. De temps à autre, une voiture passe. Les gens se promènent à petites boutiques et restaurants. Ils marchent dans la rue. La rue Los Rios fait partie du registre national des lieux historiques des États-Unis. Un honneur. Et juste en face de la gare d'Amtrak, le café est là.  Pas vraiment caché, n'ayez pas peur !

Vous voudrez peut-être prendre un café avant votre trajet en train. Ou peut-être mieux, à l'arrivée parce que vous ne souhaitez quitter ce cadre paisible et pourrait rater votre train si vous vous attardez - la gare est sur le côté opposé de la voie ferrée.  Il faut faire attention à votre horaire.  

Hidden House Coffee. C'est certainement pas le Starbucks. Il est beaucoup mieux, me semble-t-il.



lundi 5 septembre 2016

Chez moi : Labor Day


C'est ça ! La fête pour célébrer le travail, notre fête de Labor Day. Cela ressemble à la fête que l'on célèbre le premier mai en Europe.

Qu'est-ce que je préfère, à propos de cette fête ? Être paresseux !!! Ne pas travailler - pas du tout. Accéder au jardin. Profiter du bleu du ciel, du vert des arbres, et du soleil (à l'ombre des arbres).

Le temps est ce que je considère comme parfait. La température mi-journée est de 25 degrés C. Le vent semble être encore plus fraîche à 15 kmh. Il fait tellement beau.  Comme vous pouvez le voir, le dieu du soleil est très heureux !

Et je suis très content aussi. Dans ma main, un livre de Christian Signol - "Les menthes sauvages" - me transporte au sud-ouest de la France. J'espère que le dieu du soleil sourit sur vous tous, aussi bien !

Je vous souhaite du bon travail et aussi un peu de bon repos, mes amis!



lundi 22 août 2016

Dana Point : un sourire, SVP




C'est toujours la saison des photographes au port de Dana Point. De temps en temps, on voit encore une caméra que l'on ne peut ignorer. Cette caméra vidéo n'est pas faite pour se tenir dans la poche du jean du photographe.

Ces deux jeunes gens semblent attendre l'arrivée de leurs sujets, ici, au bout de la jetée.

Pour cette vidéo, on se demande ce qui se passera. Peut-être une jeune mariée et son marié vont se précipiter vers la caméra, le bras dans le bras, le voile de la mariée volant haut dans la brise. En s'arrêtant juste devant la caméra, le marié va élever son épouse hors de ses pieds et va se tourner en rond encore et encore pour exprimer son bonheur ?

Ou peut-être un ensemble de triplets (probablement pas de Belleville !) va célébrer son huitième anniversaire en conduisant trois nouveaux vélos brillants sur le quai. Un vélo sera rouge, un bleu, un vert.  Un garcon habillé en rouge, une fille en bleu, un garcon en vert.  De guidon de chaque bicyclette, les banderoles en plastique blanche vont attraper la brise.

Ou peut-être une femme et un homme endimanché se promenera lentement sur le quai, suivi d'un assortiment des enfants et des petits-enfants. Deux des petits-enfants vont porter des affiches -  sur une affiche un grand "50ème" et sur l'autre, dans un or brillant, "Félicitations".  L'homme et son épouse, la main dans la main, fait une pause, ensuite commence leur danse d'une douce valse, sans musique, mais plein de bonheur.  

Les histoires de la vie des gens vont courir, rouler et se promener devant la lentille des photographes. Et souvent, il y a des sourires. Je vous souhaite beaucoup de sourires et de nombreuses célébrations, chers amis. 

Et beaucoup de jolies images.

lundi 8 août 2016

Chez moi : le jardin en vie


Il y a quelques semaines, je vous ai écrit au sujet de mon week-end sous les palmiers dans mon jardin. Pendant ma lecture d'un livre intéressant, je remarquai les oiseaux qui ont travaillé avec diligence dans la construction de leur nid. Ce couple bien-occupé, les oiseaux moqueurs, doit être très riche, je le trouve maintenant. Ils ont deux maisons ! Peut-être plus !

Voilà ce que j'appris dans la recherche des oiseaux moqueurs. Juste après le nid a été achevée dans mon jardin, les oiseaux sont partis. Je me suis inquiété, bien sûr. Quelque chose est arrivé à l'un, ou les deux, d'entre eux ? Ont-ils un sentiment qu'il n'y avait pas d'oeufs. Ou que les oeufs ne sont pas fertiles ? Telles sont les questions qui avaient besoin de réponses !

Apparemment, les oiseaux moqueurs aiment être préparés pour tout et tous. Ils construisent souvent deux (parfois plus) nids. Ils sont extrêmement territoriaux et peuvent devenir mécontents avec un emplacement de nidification assez facilement. Si les œufs ne sont pas encore pondus, le couple se déplacent tout simplement dans l'autre maison ! Jolie luxe, non ?

Mais quand ils sont sauvés de mon jardin, je pense qu'ils pourriaient au moins mettre une pancarte sur le nid. Le panneau aurait pu dire: à louer !

Par contre, pendant que je m'était assise hier sous les palmiers, en lisant et en admirant les fleurs du laurier-rose, je peux signaler des progrès dans le royaume des oiseaux. Un tout petit, tellement petit, bébé colibri a atterri sur la clôture - pas plus grand qu'un dé à coudre ! Je me suis assise immobile, remplie d'émerveillement. Hélas, pas de photo, mais pendant qu'il était assis, il était sain et sauf.  Doucement, doucement, je m'était dit.  

Après environ cinq minutes, ses ailes étaient prêtes à essayer à nouveau.  Quelle merveille de la nature ... un vrai cadeau de la journée.  Il me faut dire, MERCI.  

dimanche 24 juillet 2016

San Diego : Mission Bay Park



Il y a quelques années, une série de jeux éducatifs sur ordinateur était très populaire aux États-Unis. Le personnage principal de ces jeux a été nommé Carmen Sandiego et le thème de la série était «où dans le monde est Carmen Sandiego ?"

En cette période de vacances, je vous présente deux photos d'un parc le long de la baie (Mission Bay) dans la ville de San Diego. Vous pouvez être sûr que, à ce moment, il y a beaucoup de personnes qui apprécient leurs vacances là-bas.

Je tiens à vous tous que ce temps de vacances est heureux et en sécurité. Et je suis de tout coeur avec les gens de Nice et de la France entière - et tous les peuples pacifiques du monde. Prenez soin de vous et les uns des autres, mes amis.

Carmen Sandiego se trouve a San Diego maintenant, pensez-vous ?



dimanche 10 juillet 2016

San Juan Capistrano : la maison Ramos


Dans la ville de San Juan Capistrano, nous trouvons facilement des vestiges visibles de son histoire. Une grande partie du mérite revient à une bande persistante de la population locale qui a fait les travaux requis et a pris les préalables nécessaires pour obtenir l'inscription au registre national des lieux historiques des Etats-Unis.

Ici, sur rue Los Rios se dresse une étude dans le concept de réutilisation, maintenant revigoré. Le Ramos House (la maison Ramos) a été construite en 1881 par la famille Aguilar mais a été possédait depuis de nombreuses années par la famille Ramos, l'un des plus anciennes et les plus connues familles de la ville.

Maintenant, un petit restaurant populaire, le Ramos House Café, la structure se dresse fièrement à côté des voies de chemin de fer qui ont apporté tant de vie et de l'activité à San Juan Capistrano pendant de nombreuses époques. Vous pensez que ces premiers voyageurs ont peut-être envisagé la salade aux beignets de crabe avec rémoulade ou les beignets des patates douces avec de la confiture de poivrons ?

La réutilisation nécessite souvent l'imagination pour la faire fonctionner !

Délicieusement !